Janvier : après une longue absence

Janvier : après une longue absence

31 janvier 2024 2 Par Alex

Long time no see ! Oui je sais que n’ai pas été un très bon bloggeur ces derniers temps. Comme toi, je suis assez déçu de ne pas avoir pris le temps d’écrire quelque chose depuis le mois d‘octobre 2022 (quand même !!).

Il faut que je t’avoue que la vie a été plutôt animée pour moi depuis et que j’ai mis un peu de temps à remettre les pieds sur terre. Surtout, j’attendais le bon moment pour venir te raconter tout cela. J’ai imaginé plusieurs façons de te dire cela mais je pense qu’un article (à l’ancienne) reste un très bon moyen pour moi de te partager ce que j’ai vécu depuis un peu plus d’un an.

Remontons le temps

D’une manière générale, j’ai eu pas mal de questionnement sur ma façon de vivre et d’appréhender les choses pendant l’année 2023. Ça a démarré avec une forte remise en question à la suite d’une séparation en janvier puis devant ensuite me rendre de nouveau sur le marché « disponible ». Sauf ça n’a pas été le seul défi de cette année écoulée.

Pour faciliter mon récit, je vais essayer de suivre un ordre chronologique sur l’année 2023. À la suite de fêtes de fin d’année 2022 passées à Montréal et d’un début d’année 2023 mouvementé, j’ai décidé de rompre la relation dans laquelle j’étais depuis presque deux ans. Ce que tu ne savais pas (car je n’avais pas pris le temps de l’écrire ici) c’est que j’avais emménagé avec cette personne et que j’avais vendu la plupart de mes meubles. Je me suis donc retrouvé à poil en janvier 2023, seul et face à mes choix, à chercher un nouvel appart pour redémarrer. Je pense que les mois qui ont suivi ont été les pires depuis mon arrivée au Canada.

Pour trouver un appart puis déménager mes quelques affaires en plein hiver c’était plutôt la partie marrante (oui j’aime toujours les déménagements même quand c’est la galère). Par contre, se retrouver dans un appartement ou t’entends ton voisin jusqu’à 4h du mat’ c’est moins rigolo !

Je me suis donc vite mis en quête d’un autre endroit pour la suite de l’année et en mars-avril 2023, j’ai commencé à consulter les offres d’appartements à vendre. Cette partie là a été assez agréable puisque j’ai pu trouver l’appartement qui me convenait à la perfection en fonction de mon budget.

Outre ces péripéties, le reste a été animé par ma vie professionnelle en reconstruction et un passage en France au mois de mai 2023.

Finalement ça ne fait pas grand chose mais quand même, au milieu de tout ça je ne me voyais pas venir écrire des articles chaque mois pour te raconter que tout allait bien…

Puisqu’une image vaut mille mots, je préfère te raconter cette année 2023 en image :

L’appartement

Finalement, au début du mois de juillet 2023, j’ai donc pu déménager dans mon appartement avec mes quelques cartons pour un nouveau départ (encore un !). Depuis je me suis occupé à le meubler et l’arranger à ma façon et aujourd’hui j’en suis plutôt fier.

Voici quelques photos pour te montrer de quoi ça à l’air :

Fin 2023 / Début 2024

Pour changer on va commencer par les photos pour cette partie là (fin 2023/début 2024) :

La deuxième partie de l’année 2023 a été marquée par une nouvelle séparation mais aussi et surtout par une grosse montée en charge au niveau du travail. Je t’en parlerai plus tard pour la partie travail.

Cette fin d’année m’a permis de prendre un peu de temps de réfléchir à mes prochains projets et aussi de passer du temps avec mes proches. Un retour au pays des Renault, des Peugeot et des routes en bon état qui aura duré trois semaines. Après 1800km parcourus dans ma belle région, j’ai pu passer du temps en famille et entre amis. C’était vraiment nécessaire après cette année un peu folle et je suis rentré à Montréal avec les batteries rechargées.

J’ai notamment pu retrouver les boys avec qui je passais la plupart de mon temps il y a presque 20ans de cela (coup de vieux photos), avec des personnes que j’ai connu un peu avant mon départ, avec mon neveu qui ne sera bientôt plus le seul. J’ai réussi à tenir les engagements que j’avais pris avec tout ce petit monde et prendre des nouvelles de leur vie respectives. Tout cela en me rendant compte à quel point le temps passe vite.

Pour moi, ces 5 années passées au Canada sont passées à toute vitesse. Lorsque je vois à quel point les choses ont changé pour les personnes que j’ai vues pendant mon séjour, ça remet les choses en perspective. Quand certains concilient délires de jeunesse et vie de famille alors que d’autres continuent leur chemin en changent de voie ou en évoluant ça fait plaisir de prendre une photo de ces moments passés ensemble lors de nos retrouvailles.

Ma vie a également pas mal changé depuis mon arrivée à Montréal il y a tout juste 5 ans. Il suffit de relire quelques articles pour s’en rendre compte.

5 ans d’expatriation

Eh oui, j’ai soufflé mes 5 bougies d’expatriation ce 7 janvier 2024. Que de chemin parcouru depuis cet allé simple vers le Canada. Je ne ferai pas de bilan dans cet article car j’ai encore plein de projets en tête pour les prochaines années. C’est avec une certaine fierté que je peux regarder dans le rétroviseur et me dire que j’ai débarqué seul avec mon sac à dos et aujourd’hui j’ai ma société, mon appartement, ma vie bien établie à Montréal.

Bien sûr tout n’a pas toujours été joyeux dans cet aventure (voir précédents articles) mais globalement, je me sens maintenant pleinement chez moi au Canada et particulièrement à Montréal (après autant de déménagement il serait temps).

Cette année 2024 sera une nouvelle charnière dans cette aventure qui est devenue ma vie à présent. La demande de citoyenneté en ligne de mire, je rentre chez moi des projets dans la tête avec dans l’idée de continuer sur cette folle lancée.

Cette nouvelle année 2024 sera aussi l’année lors de laquelle je vais partir voir un peu de soleil. En effet, je pars pour le Costa Rica à la fin du mois de février. J’espère pouvoir prendre le temps de venir te partager quelques images de ce beau pays par ici ;).

Travail

Bien sûr, pour voyager, il faut d’abord travailler. Je te disais un peu plus tôt que l’année 2023 a été assez productive pour moi. Tu t’en rappelles (ou pas) mais j’ai créé ma société de conseils en informatique en Mars/Avril 2022 et depuis j’ai eu la chance de travailler sur plusieurs projets.

Le dernier en date est celui de la migration de la Ville de Montréal vers Microsoft. Un énorme projet qui a mobilisé plusieurs dizaines de personnes toute l’année et sur lequel j’ai été recruté en juillet 2023. Depuis lors, j’ai travaillé fort pour que celui-ci soit une réussite. En ce qui me concerne ça a été un franc succès et j’en suis plutôt fier !

L’idée pour 2024 est de terminer ce que j’ai entamé en 2023 sur la partie externe de la société (nom, marque, catalogue de service, références) pour prévoir la première embauche dès cette année. Ce serait une nouvelle réussite si quelqu’un venait rejoindre l’aventure. Beaucoup de choses ont bien avancé en 2023 de ce point de vue, il manque les derniers 20% qui permettront d’être complètement prêt pour ce bouleversement.

Questions Fréquentes

Lors de ce retour en France, on m’a posé quelques questions sur mon aventure et je voulais t’en partager certaines ainsi que leur réponses :

  • Quand prévois tu de revenir définitivement en France ? 

loul, une fois par an environ…

Mis à part une fois ou deux par année, je ne prévois pas de retour en France dans les prochaines années. Mes projets sont à Montréal et au Canada et ne sont plus en France. Il me fait plaisir de rentrer de temps à autre en fonction des évènements, je me vois bien continuer sur ce rythme.

  • Qu’est ce que tu trouves là-bas que tu n’avais pas en France ?

En fait, le projet d’aller au Canada est une choix. Je n’ai pas fui la guerre et la France est un grand pays. Quand j’ai pris le choix de partir pour le Canada, j’ai également choisi de prendre ce que j’allais y trouver (le bien comme le moins bien). Ce que j’ai trouvé de bien c’est la douceur de la vie sans prise de tête. On ne s’interroge presque jamais de comment nous voient les autres personnes, je m’y sens bien. En France, bien que rarement inquiété, j’étais souvent « sur la défensive », dans la rue ou dans certains rapports sociaux. C’est aujourd’hui assez voir très rare dans ma vie depuis 5ans (sauf lors de mes passages en France où je retrouve ce sentiment difficilement descriptible).

Il est facile de dénigrer ce qu’on va voir ailleurs en comparaison avec ce qu’on a chez nous. J’ai toujours préféré l’adaptation et l’acceptation. De toute manière je ne vais pas pouvoir importer mes fromages préférés de si tôt…
Autant accepter et vivre avec la situation. Si on parle de la nourriture, même si le rapport avec le repas est globalement différent, on trouve de quoi se nourrir convenablement.

Le point marquant je pense de la vie au Canada est le respect. Peu importe qui tu es, tant que tu ne fais rien de mal aux autres, tu recevras toujours du respect en premier lieu. L’absence de jugement (j’en parlais plus haut je crois) est également très agréable à vivre et ça vient en rapport avec le fait d’être « sur la défensive ».

  • Comment se passe la création d’une entreprise au Québec ?

Pour la création d’un entreprise, comme pour le reste des démarches administratives, à partir du moment ou tu paies, tu passeras les étapes. Plus sérieusement, pour créer une entreprise, il faut choisir si tu veux la créer dans ta province ou au niveau fédéral.

La seule différence que j’ai assimilées est qu’en termes de taxation, si ta société est enregistrée au Québec, tu devras toujours payer les taxes québécoises pendant la durée de vie de la société. Alors que si tu l’enregistres au niveau fédéral, tu peux choisir la province dans laquelle tu paies tes taxes. Si je dis des bêtises, ne pas hésiter à me rectifier en commentaire 😉

  • Quelles sont les difficultés que tu rencontres dans ton aventures ? 

Bien sûr, si tu m’entends parler de mon aventure au Canada, tu m’entendras dire que la vie est belle ici et que tout va bien. Il y a néanmoins des côtés plus difficiles. Par dessus tout, c’est certainement l’éloignement avec la famille qu’il faut apprendre à gérer.

Ensuite, même si je me sens chez moi ici à Montréal car j’ai mes repères et mes habitudes, je pense qu’il y a encore un cap à passer avant de me sentir vraiment à ma place. Un peu comme un plafond de verre inatteignable en situation d’expatriation qui ferait qu’il serait presque impossible de retrouver ce sentiment que l’on a dans son pays en vivant à 7000km de celui-ci.

Dernièrement, en tant qu’expatrié et réservé de nature, je trouve cela assez difficile d’avoir une vie sociale solide et sincère. Pour sincère, car il est « facile » de passer du temps avec des personnes dans la même situation mais intégrer des communautés locales, qui existaient avant mon arrivée et qui existeront bien après est plus difficile que je le pensais. Le fait de travailler en solo y ait certainement pour quelque chose également.

  • As-tu des regrets ? (choix forts à faire)

Pour être parfaitement honnête je me concentre sur ce qui se passe en avant guiguamp. Cependant, si je devais te citer quelques regrets auxquels j’ai déjà pensé, il y en aurait peut être deux principaux.

Ne pas avoir pu emmener avec moi ma famille. Je le disais dans les difficultés, c’est vraiment ce qui manque ici. Ce socle, ce cercle de confiance, cet amour qui rend fort et permet de résister à beaucoup de choses dans la vie.

Ensuite, je dirai que j’aurai peut être dû profiter du fait de travailler dans différentes entreprises pour accentuer le lien social avec les autres. J’ai toujours été un peu réservé ou « retranché » dans ce que j’aime faire. Le fait de me retrouver à gérer en solo mon entreprise et de n’avoir personne à qui partager donne à chaque étape des doutes et des questionnements qui ne trouvent pas forcément de réponse.

Autres

Ce que je voulais te partager via cet article est surtout que j’ai clairement manqué de temps pour venir te conter mes aventures. Je pense que le résumé fait dans celui-ci suffira pour te donner une idée de là ou j’en suis actuellement. Contrairement aux apparences de cet article, la vie n’a pas été tellement mouvementée outre dans mon travail donc il était difficile pour moi de trouver des points à venir te partager.

En termes d’activités, pendant l’hiver je vais tenter d’aller skier un peu puis il y a IglooFest bien sûr avec des artistes que j’ai bien envie d’aller voir. Ça a d’ailleurs commencé ce mois de janvier et j’y retourne le mois prochain.

Pour finir j’aimerais transmettre de grosses bises à mon cher frère qui a fêter son anniversaire ce mois ainsi que (le même jour) mon ami Ludo. Ces deux vieilles branches comptent à différents niveaux dans ma vie et je souhaitais leur faire un petit clin d’oeil dans cet article.

En toute fin d’article, je souhaitais remercier quelques amis que j’ai pu croiser pendant ce passage en France pour leur accueil et les retrouvailles qui sont toujours un moment agréable : Alex R & Juhee, Goutu, 16 (de Maison 16), Steeve, Oudje, Bambz, JuJu, Tiphaine, R’Tone, Thomas, Jodu et Goshia et bien sur la famille pour l’accueil et les bons repas.

A la prochaine